Langues

Commun : Bien que le commun soit la langue qui permette de communiquer à toutes les créatures du royaume de la couronne, de la rose et de l’épée, une partie importante des mots, expressions et prononciations sont régionalisés. La politique linguistique de la couronne a été d’encourager le développement de l’enseignement de cette langue, à travers de nombreux enseignants itinérants.

Kenros : La langue ancienne de la noblesse, qui est relativement peu utilisée en dehors des cérémonies et d’occasions très formelles : serments d’allégeance, déclaration de guerre, titres de propriétés des familles importantes, etc. Elle est très difficile à apprendre et reste un symbole de distinction dans la noblesse du royaume. Il faut une excellente raison de l’apprendre, c’est quasi impossible en étant pas soit même aristocrate et élevé en tant que tel.

Kosh : La langue des tribus barbares Volsüngs. Elle est riche en métaphore et en nuances, leur culture favorisant l’évocation de sujets respectés par des voies détournées.

Khaundzog : La langue des nains de l’ouest, qui tend peu à peu à disparaître chez les nouvelles générations au profit du commun en raison du fort mélange ethnique de ces deux communautés.

Esckhaanul : La langue natale des minotaures, qu’ils amenèrent de leurs rivages lointains du sud. Ils l’apprennent volontiers en souvenir de leur héritage, elle est particulièrement prisée chez les marins (métier de nombre d’entre eux) et chez les érudits (une grande quantité d’ouvrages a été amenée dans les Marches orientales par une poignée de minotaures érudits fuyants la persécution religieuse de leurs rivages natals).

Eladrin : De la simple influence sémantique de régions où le mélange ethnique est facile à la langue communautaire dans d’autres endroits, cette langue est fréquemment employée et relativement facile d’apprentissage. Malgré cela, certains puristes, comme les personnes de haute naissance de la région de Tourvel vous ferons bien comprendre que, si bon soit votre accent, vous ne devriez pas employer cette langue en n’étant pas un éladrin de sang pur …

Gnomion : La langue des gnomes intéresse peu de personnes en dehors d’eux mêmes, elle leur sert principalement à rédiger leurs traités de recherche mécaniques et d’inventions. Cela leur garantit une certaine liberté dans leurs écrits, puisque qui irait apprendre une langue juste pour comprendre les élucubrations de petits inventeurs azimutés ?

Langues

Sword shame josua josua